Abbaye du Mont-Saint-Michel : tout savoir sur l’abbaye !

0
413

Située en région de Normandie dans la commune française du Mont-Saint-Michel, l’abbaye du Mont-Saint-Michel figure parmi les monuments historiques les plus visités de la région normande et de la France en général. Inscrit depuis 1979 au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce véritable trésor culturel normand est géré par le centre des monuments historiques et suscite beaucoup d’intérêt en France et sur toute la planète. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce monument ici.

Historique et genèse de l’abbaye

Il est évident qu’un monument aussi gigantesque et magnifique n’a pas été mis sur pied du jour au lendemain. Il s’agit forcément là du résultat de longues années, de longues décennies et même de plusieurs générations de travail…

Naissance du Mont-Saint-Michel

L’architecture et la construction de l’abbaye du Mont-Saint-Michel sont en réalité le fruit du travail de plusieurs générations. D’après les historiens, l’édification complète de ce site s’est étendue sur une période de pas moins de 1300 ans, constituant ainsi une prouesse technique et artistique intergénérationnelle hors du commun. En effet, la genèse de ce lieu remonte à l’antiquité. Initialement appelé le Mont-Tombe (désignant un tertre, une élévation), c’est à l’ère chrétienne que cet édifice a pris le nom de Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-mer.

L’histoire raconte qu’au IVe siècle où le culte de Saint-Michel patron des anges battait son plein, l’évêque saint Aubert d’Avranches eut dans son sommeil une Revelatio (le songe de saint Aubert). Saint-Michel lui aurait demandé à trois reprises de faire ériger un oratoire à sa gloire sur le Mont-Tombe. Cet édifice devrait être une réplique du sanctuaire de Saint-Michel au Mont-Gargan en Italie. C’est finalement le 16 octobre 709 que l’évêque fait la dédicace de l’église et y installe un chapitre de douze chanoines, donnant ainsi naissance au Mont-Sain-Michel.

Vers un monument historique

Si cet endroit a été dès sa naissance un lieu religieux, cela n’a absolument pas été tout le temps le cas. Pendant une longue période, les lieux ont d’ailleurs servi d’établissement pénitencier de référence en Normandie et dans toute la France. L’abbaye a ainsi perdu de son prestige militaire et religieux au fil des années. Heureusement pour l’histoire et la postérité, l’abbaye est ensuite totalement remise sur pied à partir de 1835 par Paul Gout et Édouard Corroyer, des élèves de Viollet-le-Duc. La statue en plaque de l’archange Saint Michel réalisée par le sculpteur Emmanuel Frémiet resplendit aux rayons du soleil et redonne à ce lieu toute sa beauté et son effet saisissant sur le visiteur.

Cette remise sur pied physique de ce lieu historique a beaucoup de conséquences positives, surtout au plan touristique. En effet, si en 1860 la fréquentation annuelle du site était déjà de 10 000 visiteurs, ce chiffre n’a cessé de s’accroître au fil des années. En 1885, il était de 30 000 visiteurs et est passé à 100 000 visiteurs dans les années 1900. Depuis 2010, on compte au moins 1,355 millions de visiteurs par an dans ce monument historique. Tout ceci est probablement dû à une meilleure prise en charge du volet touristique depuis quelques années. Visiter l’abbaye du Mont-Saint-Michel est devenu un véritable must do.

Animation touristique de l’abbaye

mer eau Roche océan ciel panorama touristique Voyage France L'Europe  véhicule île Château point de repère église cathédrale historique Coloré tourisme forteresse monastère la Normandie célèbre une abbaye navire de guerre Bretagne Bretagne Mont st michel Navire de guerre
Étant le fruit du travail de plusieurs générations à travers des époques distinctes, l’abbaye comporte des merveilles aussi nombreuses que diverses en matière d’architecture. On y retrouve ainsi les styles carolingiens, romans, gothiques, etc. Il y a donc de nombreuses choses à découvrir en visite dans ce monument historique.

Le circuit standard de visite de l’abbaye

Il y a trois différents niveaux à visiter dans ce monument historique et architectural aussi vaste qu’impressionnant.

Au premier niveau, on peut visiter l’aumônerie et un cellier (boutique où l’on trouve de nombreux objets de diverses époques). Mais, les parties les plus impressionnantes sont certainement le Grand Degré extérieur (on y trouve un escalier de 200 marches donnant accès à la cour du Châtelet ainsi que l’escalier du Gouffre menant à la salle des gardes) et le Grand Degré intérieur (un ensemble de 90 marches menant au parvis de l’église au troisième niveau).

Au niveau 2, on peut visiter de nombreuses et coquettes pièces. Il s’agit notamment de la salle des Hôtes, de la crypte des Gros Piliers, de la chapelle Saint-Martin, l’ossuaire avec belvédère et roue d’écureuil, une galerie sud-nord, le promenoir des moines ou encore la fameuse salle des Chevaliers (Le Scriptorium).

Le niveau 3 pour sa part abrite le parvis (sorte de grande terrasse panoramique), l’église abbatiale, le cloître et le réfectoire. À chaque niveau visité, cette sensation de voyager dans l’histoire a le don de satisfaire les plus curieux et surtout les plus férus de découvertes.

La gestion et la fréquentation de l’abbaye

Aujourd’hui, l’administration du monument est à la charge du Centre des monuments nationaux. Vu l’âge et la grandeur de ce dernier, sa gestion est particulièrement compliquée à assurer. Le centre y assure donc un entretien permanent et entreprend fréquemment de grandes campagnes de restauration. Depuis 2007, un montant de plus de 20 millions d’euros est consacré à l’entretien du chantier que constitue ce chef-d’œuvre architectural.

Pour ce qui est des fréquentations du monument, bien qu’ayant connu une baisse considérable après les années 2010, elle est très vite remontée en 2014, dépassant à nouveau le million de visiteurs sur l’année. Une hausse de 3,3 % par rapport à l’année précédente a été notée. De nombreux touristes français et étrangers ne manquent pas d’entreprendre de passer leurs vacances en Normandie pour visiter ce lieu historique.

Une animation cultuelle et culturelle permanente

La vie au sein de l’abbaye a toujours été animée au fil des années et des générations. Si en 1969 une menue communauté de moines bénédictins a su gérer l’animation cultuelle des lieux, elle a été remplacée par les fraternités monastiques de Jérusalem en 2001. Aujourd’hui, en dehors des milliers de touristes qui sont reçus en journée, un circuit de visite nocturne des salles illuminées est programmé tous les ans dans les mois de juillet et d’août.

mer côte océan nuit crépuscule France soir réflexion la tour baie île point de repère monastère Mont st michel
En plus de cela, le centre des monuments nationaux présente chaque année (depuis 2010) une saison de concerts de prestige dans l’abbaye du Mont-Saint-Michel. Ces concerts attirent beaucoup de monde et permettent ainsi à chacun de vivre des moments incroyables amplifiés par le grand orgue du monument restauré à cet effet en 2012.

L’abbaye, un véritable défi pour la postérité !

L’abbaye du Mont-Saint-Michel constitue inévitablement un véritable trésor cultuel et culturel pour la Normandie et la France. Étant passée de Mont-Tombe à un véritable sanctuaire chrétien pour Saint-Michel, elle a paradoxalement connu des périodes bien sombres en servant de véritable prison carcérale. L’histoire en a restauré toute la gloire et la sainteté grâce à l’évêque de Coutances qui l’a remise sur les traces d’un véritable monument historique et religieux.

Aujourd’hui, l’abbaye constitue une véritable fierté pour la Normandie, la France et l’Europe tout entière. Sa visite constitue une occasion rêvée de se replonger au cœur d’une architecture des plus impressionnantes en rapport étroit avec un passé historique de plusieurs époques et de plusieurs générations. Si son entretien est à l’évidence un défi important pour notre époque, il est idéalement réalisé jusque-là et ne risque pas de priver les générations futures de ses nombreuses richesses touristiques.

Si vous n’avez pas encore visité ce trésor français, vous devriez y penser sérieusement. Un week-end en famille, en couple ou avec des amis : toutes les compagnies sont bonnes pour aller à la découverte réelle de l’histoire de l’abbaye à travers des visites, des évènements et des animations très intéressants au sein de ce monument historique et culturel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here